• Histoire

  • L'appel du 18 juin 1940

    L'appel du 18 juin

     

     

    * Une vidéo explicative (info Jakadi):

     

     

    * Le discours du Général de Gaulle:

     

     

    * Le site de la fondation de Gaulle qui contient un espace pédagogique avec des vidéos de 5 min, des fiches de questions et des pistes pour le maître (info Jakadi): cliquez ici et ici

     

     

    * Une infographie sur le sujet: cliquez ici

     

     

    * 2 applications gratuites sur Ipad et IPhone:

    Le 18 juin 1940, alors que la France commençait à être occupée, le Général de Gaulle, depuis Londres, lançait un appel qui allait servir de point de départ à une lutte de résistance qui allait s'étendre cinq années durant.

    Pour commémorer cet événement, plusieurs applications sont apparues sur l' App Store, remettant en lumière le contexte de l'époque et les temps forts associés au parcours du Général de Gaulle dans le conflit mondial.

    De Gaulle BulkyPix iPhone 01 De Gaulle BulkyPix iPhone 02

    La première application, pour iPhone, se nomme De Londres à Alger, l'épopée du Général de Gaulle, et est signée de l'éditeur BulkyPix, en collaboration avec la Fondation Charles de Gaulle. Elle part de l' Appel du 18 juin et fournit un ensemble d'informations avec le contexte historique réalisé par l'historien Jean-Louis Crémieux-Brilhac, trois modes de visites, chronologique, géographique ou sous forme de visite guidée et l'intégration d'archives d'époque sous forme de texte, de vidéos, de photos ou d'extraits sonore.

    De Londres à Alger, l'épopée du Général de Gaulle est disponible gratuitement sur l' App Store.


    De Gaulle et la France Libre, sur iPad

    L'autre application touche plus spécifiquement les tablettes iPad et constitue la première partie d'un ouvrage : De Gaulle et la France Libre, également soutenu par la Fondation Charles de Gaulle mais aussi la Fondation de la France Libre et la Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives du Ministère de la Défense.

    L'application De Gaulle et La France Libre a reçu le label " 70e anniversaire de l' Appel du 18 juin " et se présente comme une base d'informations contenant des séquences vidéo, des textes " validés par les plus grands spécialistes de la période ", des archives sonores, divers témoignages et extraits d'ouvrages lus par des comédiens, des biographies des principaux chefs de la France Libre et des interviews exclusives.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  • La propagande de la seconde guerre mondiale par le dessin animé

    Up! Nouveauté: questionnaire

    Propagande WW2

     (cliquez sur l'image pour l'agrandir et pouvoir ainsi mieux l'étudier)

    Analyse de l'affiche en bas d'article.

     

    Une idée intéressante pour étudier un aspect de la seconde guerre mondiale:

    la propagande.

    Plutôt de n'étudier que des affiches de propagande destinée à des adultes, je vous propose de travailler à partir d'un dessin animé américain d'août 1942 destiné à un public d'enfants et d'adultes. Il a été réalisé par Tex Avery et est un pastiche des 3 petits cochons. 

    Ce travail suppose à mon sens d'avoir étudié auparavant la seconde guerre mondiale avec les élèves pour permettre de mieux comprendre les subtilités et les références évoquées dans ce dessin animé.

    Intérêts de ce dessin animé:

    -Comparer cette version des trois petits cochons avec le conte originel et également avec la version Silly Symphonies Disney de 1933 (donc avant le début de la seconde guerre mondiale).

    Version 1942: respect de la structure et des personnages, souffleuse mécanique.

    -relever les différents éléments faisant référence à la seconde guerre mondiale (loup/Hitler, emblème avec des saucisses /svastika, pacte de non-agression (en caractère gothique), défense passive, noms des différentes bombes, tanks, appel à la souscription pour les bons de défense)

    -travailler sur la propagande:

    *façon de montrer le loup: dévalorisation, boue dégoulinante sur les roues de son tank: image négative même avant de le voir, traits de caractère: menteur, peureux ("tank en jupette" pour éviter la boue, épisode de la bombe hurlante,....), moqueur, arrogant, ressemblance avec Hitler (moustache, pas de l'oie, uniforme, accent allemand, caractère "énervé").....

    *façon de montrer le cochon prévoyant avant l'attaque du loup: travailleur, pas dupe de la ruse d'Hitler, déjà en tenue de soldat: il symbolise l'Amérique (même si dans les faits on peut nuancer: les USA même s'ils condamnaient les avancées nazies ne sont rentrés en guerre qu'après l'attaque de Pearl Harbor en décembre 1941).

    *façon de montrer les autres cochons avant l'attaque du loup: insouciants, naïfs pour croire au traité de non-agression: ils symbolisent l'Europe attentiste et bernée par les accords de Munich en 1938.

    *façon de montrer les cochons après l'attaque du loup: unis. Ils sont ensemble, alliés et solidaires pour lutter contre le loup.

    *façon d'impliquer le spectateur: un spectateur jette une tomate à la figure du loup: appel à la révolte, au rejet du personnage, panneau indicateur au début de l'histoire qui plante clairement le décor et qui établit un parallèle avec Hitler, dont le nom est accolé avec une injure: le parti-pris est clairement posé dès le début. 

    A noter mais à ne pas relever avec les élèves: un panneau (à l'entrée de la maison d'un des cochons) avait pour inscription: "not japs allowed" avec le mot "dogs" barré. Cette remarque raciste, à remettre dans le contexte de l'époque (Pearl Harbor), a depuis été floutée par la MGM (le floutage est présent dans la version proposée ici).

    La connivence est aussi installée de façon plus légère avec le spectateur par le jeu des panneaux qui permettent au réalisateur de parler directement avec le spectateur en introduisant un jeu de mot ou une phrase qui va provoquer ou accentuer le ressort comique d'une situation ("Gone in the Wind", "vachement long, einh,"....), chose habituelle dans l'univers de Tex Avery.

    *façon de montrer les armes:

    -les armes des alliés: plus puissantes et impressionnantes pour renforcer le sentiment de supériorité des alliés (l'avion B19 et 1/2, le très long canon, la défense anti-aérienne,....).

    -les armes du loup: à la fois terrifiantes et moins puissantes (le canon "Grosse Bertha" (canon allemand réputé pendant la première guerre mondiale pour sa longue portée) moins long que le canon des cochons).

    -les bombes: elles sont une sujet de détournement par l'humour car elles sont un facteur de peur importante dans la réalité (Pearl Harbor, bombardement de Londres,....): bombes sifflantes, bombes incendiaires sont détournées de leur fonction meurtrière directe pour en tirer un trait d'humour. Les bombes adverses tombent à la renverse devant des jolies filles (clin d'œil au célèbre loup qui tire la langue de Tex Avery?), la pluie de bombes obtenues grâce aux bons du Trésor va permettre d'abattre le loup (très symbolique) et c'est une bombe du loup qui va finalement le détruire (tout ce mal va donc au final se retourner contre lui, cf. la chute de l'histoire).

    On peut s'interroger sur le pourquoi d'un tel dessin animé: catharsis, défouloir, pour soutenir les troupes (tous les spectateurs connaissent au moins un soldat dans leur entourage), appel au don d'argent (avec les bons de souscription) et au travail  pour l'effort de guerre.

    Ce dessin animé est essentiellement diffusé dans les salles de cinéma (la télévision est très peu répandue dans les années 40) avant les actualités et le "grand" film. Il est donc vu par des enfants mais aussi et surtout par des adultes qui peuvent ainsi d'une manière amusante mais aussi grave partager leur colère et leur crainte autour d'un événement majeur qui bouleverse leur quotidien.

    Les films de propagande sont très fréquents à cette époque et des stars de l'époque y participent (Chaplin avec le film le Dictateur en 1940, Disney avec de nombreux dessins animés,...).

    Le présent dessin animé est réalisé par Tex Avery pour la MGM (Metro-Goldwyn-Mayer). Pour la petite histoire, il a été nommé aux Oscars dans la catégorie meilleur court-métrage d'animation.

    Pour l'analyse, je (me) rappelle qu'il ne s'agit que d'une ébauche et qu'il y a d'autres aspects à repérer et à analyser (des apports très éclairants sont dans les commentaires de cet article).

    Je me rappelle également de baisser le son pendant 5 ou 6 secondes au début du cartoon au moment des injures contre Hitler.

     

    Le questionnaire pour les élèves:

    Propagande WW2

    Propagande WW2

    Télécharger « Questionnaire sur le dessin animé de propagande Blitz Wolf.pdf »

     

    Etude de l'affiche du film:

    Propagande WW2

     

    Points à faire émerger après un moment d'échange avec les élèves:

    -ressemblances / différences avec le conte original des 3 petits cochons.

    - un loup menaçant habillé en soldat marche avec sa botte sur le pied d'un cochon (expression "mettre à sa botte quelqu'un" (le dominer) à faire émerger).

    - un autre cochon habillé en soldat à l'allure déterminé défend ses camarades en déposant une bombe derrière le loup.

    -les 2 cochons apeurés sont sales et devant une botte de foin (matière d'une de leur maison).

    -en arrière-plan, des canons et un tank (invasion).

    -éléments d'affiches de film:

    *le studio MGM (cf. le lion qui rugit en introduction de chaque film)

    *Technicolor (technologie inventée en 1915 mais qui prend véritablement son essor avec le technicolor trichrome en 1937). La technique du technicolor devint pendant la guerre marque de qualité et un argument marketing. 

    *Tex Avery (faire émerger des connaissances éventuelles de personnages créés par lui: Bugs Bunny, Daffy Duck, Droopy,...)

    * "Cartoon": caractéristiques:

    -Pour ce qui est du style graphique et de l'animation : des déformations très importantes des personnages (étirements, grands yeux, ....). Ces particularités  permettent de faire vivre à ces derniers toutes sortes de situations illogiques et drôles.

    -Pour ce qui est du scénario : l'exagération des situations et des émotions exprimées par les personnages, la violence de celles-ci qui ne sont néanmoins jamais dramatisées : les personnages ressuscitent souvent après avoir subi des situations qui auraient entraîné leur mort en temps normal. Le cartoon privilégie systématiquement l'humour. Souvent, les toons reçoivent sur la tête enclumes, pianos, massues et autres objets insolites.

    Il s'agit donc généralement de courts-métrages utilisant l'ironie, l'exagération, la caricature et surtout l'imagination.

    *le titre Blitz Wolf à faire expliciter pour sa forme (couleur, graphie) et pour son fond (Blitz rapport avec la Blitz Krieg (guerre éclair) allemande et le Wolf qui fait référence au loup des 3 petits cochons).

    -Elément "parasite" de l'affiche: un copyright incrusté au niveau des jambes du loup qui date de bien après et qui ne rentre donc pas dans l'étude directe de ce document.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    32 commentaires
  • Révolution industrielle: le train

    Up: fiche 4 (avec les graphiques) disponible

    Révolution industrielle: le train

    Clic sur l'image pour l'agrandir

     

    Révolution industrielle: le train

    Fiche 1: Télécharger « La révolution des transports 1.pdf »

     

    Révolution industrielle: le train

    Fiche 1: la correction: Télécharger « La révolution des transports 1 corrigé.pdf »

     

    Révolution industrielle: le train

    Fiches 2 et 3: Télécharger « La révolution des transports 2.pdf »

     

    Révolution industrielle: le train

    Fiches 2 et 3: corrections: Télécharger « La révolution des transports 2 - Corrigé.pdf »

     

     

    Révolution industrielle: le train

    Fiche 4: Télécharger « Train à vapeur image et graphiques.jpg »

    Conseil: à imprimer en contrastant fort pour bien faire apparaître le papier millimétré (pendant ma séance, je n'ai relevé aucun problème de lisibilité donc normalement cela sera bon pour vous aussi)

    Pour la description à l'oral de l'image par les élèves (on travaille ainsi l'oral en groupe classe),

    voici quelques points à relever:

    -le train: locomotive, 1ère classe, seconde classe

    -les obstacles naturels franchis pour permettre aux trains de passer: une rivière avec le pont,une montagne avec le tunnel

    -spectateurs bourgeois en pique-nique, paysage de campagne (moulin) en train de s'urbaniser (les bâtiments)

    Pour les graphiques, bien expliciter la consigne et faire repérer les différents endroits où l'on doit trouver les informations pour réaliser les graphiques puis une fois réalisées, analyser les courbes et en déduire l'expansion ferroviaire.

    Testé et approuvé aujourd'hui par mes élèves.

     

    Documents individuels (pour vidéoprojeter): cliquez ici:

    Télécharger « Documents individuels.zip »

     

    En lien Histoire des arts avec Monet et sa gare Saint Lazare

    (cliquez ici)  et Turner (cliquez ici)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Les lois Ferry

    Les lois Ferry

    Les lois Ferry

    Voici une leçon d'Histoire pour les Cm2. Elle traite du combat pour l'école pour tous avec les lois Ferry de 1882.

    J'ai choisi d'aborder ce thème sous cet angle pour cadrer avec les nouveaux programmes:

    À partir de quelques exemples accessibles, on montre que les libertés
    (liberté d’expression, liberté de culte,...) et les droits (droit de vote,
    droits des femmes,...) en vigueur aujourd’hui, sous la Ve République,
    sont le fruit d’une conquête et d’une évolution de la démocratie et de
    la société et qu’ils sont toujours questionnés.

     

    Dans ma programmation, cette séance s'intègre ainsi:

    L'âge industriel en France:

    ......

    -le travail des enfants : des dures conditions de vie (avec notamment les photos de Lewis Hine: cliquez ici)

    -le travail des enfants : des lois sociales le réduisent et l’encadrent

    Le temps de la République :

    -le combat pour l'école gratuite, laïque et obligatoire: les lois Ferry

    -Henri Jules Jean Geoffroy : un peintre officiel de la République (voir ici)

    .....

     

    L'exercice 1 a été pris chez Cancandre: cliquez ici

    On y voit les articles de loi. On verra par la suite que derrière ce texte, qui nous semble aller de soi aujourd'hui, des durs combats ont été nécessaires pour l'imposer.

    Exercice 2: un jeu de rôle (par groupe de 3, argumenter en 1881 sur le fait de devoir travailler (point de vue d'un parent et d'un directeur d'usine) ou d'aller à la place à l'école (point de vue d'un enfant désirant s'y rendre)

    Exercice 3: analyse de documents, des extraits des débats au Parlement en 1882. Sources: Archives du Sénat: https://www.senat.fr/evenement/archives/D42/deb1882.html

    On y trouvera notamment ce texte misogyne qui devrait faire réagir:

     «Je vais vous demander, moi, quelque chose pour les filles : c'est de leur apprendre la cuisine ! [...] Un pauvre travailleur revient des champs, brisé de fatigue, et il trouve la marmite vide ! Savez-vous ce qui arrivera avec vos écoles stupides de filles ? Les femmes liront des romans et quand le pauvre mari viendra demander la nourriture gagnée par son travail, il trouvera la mémoire de sa moitié ornée, pleine et la soupe absente ! » (Henri de Gavardie, séance du 13 mars 1882)

    Le document élève: cliquez ici: Télécharger « Le combat pour l école pour tous.pdf »

    Le document avec les corrections et des propositions de réponses (à ajuster avec les réponses des élèves): cliquez ici:

    Télécharger « Le combat pour l école pour tous - Corrigé.pdf »

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique