•     

     Paléo blog

     

    Le blog d'Eric le Brun, l'auteur de Ticayou , avec de magnifiques dessins sur la Préhistoire. A utiliser après accord de l'auteur.

    Voici un des dessins libre d'utilisation pour mon usage scolaire (obtenu après accord via sa rubrique contact). 

      

    Paléo blog

     

    Je vous conseille d'aller regarder la dame de Brassempouy (4 vues (sur un autre site d'Eric le Brun) + 1 dessin "mobile" qui tourne), les techniques utilisées pour peindre des mains (grottes de Gargas): ici et ici, la technique d'allumage du feu , la gravure sur roche et les autres dessins, tous très réussis.

      

    N.B.: Ticayou, BD des temps préhistoriques:

    Paléos blog

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • Archéologie en classe

      

    Quelques astuces pour expliquer quelques facettes de l'archéologie.

     L'idéal reste quand même la visite d'un chantier de fouille.:)

     

     


     

    Astuce 1:

    Fouiller à la manière des archéologues: les élèves adorent!

    Je vous propose une activité qui va permettre aux enfants de manipuler en classe et de comprendre par le vécu les différentes étapes d'une fouille archéologique.

    Un grand succès chaque année :)


    Les principes de base:

    Classe divisée en binôme.

    Chaque élève a un document (pages 20/21 du dossier Hachette sur la Préhistoire, disponibles plus bas) qui explique les étapes de fouille.

    Chaque élève doit repérer ces étapes car il va les appliquer sur "son" chantier de fouille.

    Chaque binôme a devant lui une boîte en plastique remplie aux 3/4 de terre avec 2 objets enfouis à l'intérieur (1 élève fouille, l'autre vérifie les étapes puis on inverse).

    Sur les 2 objets sont inscrits des noms de période historique (la plus enfouie étant la plus ancienne) ensuite par logique les élèves mettent en commun et on retrace ainsi les 5 grandes périodes historiques de façon chronologique tout en leur ayant expliqué un des critères de datation des archéologues (+ c 'est profond, + c'est ancien).

     

    En 1 : bref récit d'expériences archéologiques.

     

    En 2: leur dire qu'ils vont faire eux aussi des fouilles à la façon d'archéologues.
     

    En 3: pour cela: relever les différentes étapes des pages 20/21 (après plusieurs expériences, je préfère maintenant faire cette étape en soulignant au crayon de bois les différentes étapes puis lors de la correction commune on stabilote les bonnes réponses: cela permet une entrée en matière plus rapide, la phase écrite se fera après en bilan pour ne pas "casser la dynamique").

    Petite astuce: en gros les étapes sont les titres de paragraphe des 2 pages (le bas de la page 21 peut être enlevé : "je réalise un reportage" mais attention le haut est important). 
     

    En 4: par binôme: suivre pas à pas les étapes (il y a deux objets par boîte, donc un objet à découvrir par personne du binôme, l'autre "check" les étapes et guide son partenaire).
     

    En 5: phase collective: remettre en ordre les périodes historiques.
     

    En 6: plus tard: trace écrite lors de la séance suivante.
     

    Compter 1h/1h30 pour cette séance.

     

    Matériel à préparer avant la séance:

    *1 grande boîte en plastique par binôme remplie au 3/4 de terre (moi j'ai pris le terreau des plantations après on récupère le tout ;) )
    *2 objets symbolisant la période (ou renfermant une image de la période).
    *sacs poubelle grand modèle pour récupérer le terreau
    *quelque chose pour protéger les tables (mais c'est une activité qui n'est pas salissante, les élèves font trèèèès attention pour faire cela "comme" des archéologues).
    *2 types de pinceaux (un gros et un fin) pour épousseter les objets par binôme
    *1 grosse cuillère pour faire la pelle par binôme
    *feuille à dessin, crayon de bois et règle graduée pour les croquis de repérage sur carroyage
    *ficelles pour carroyer le terrain (le délimiter en zone carré): pour l'avoir testé pas pratique pour fouiller donc les élèves crayonnent les rebords de la boîte pour la délimiter en partie égale et on imagine que des fils parcourent le terrain.

    *Zone d'analyse dans la classe: un coin où ils amènent l'objet, le prennent en photo et décodent le mot inscrit dessus (pour la prise de photo si manque de temps, on peut également faire "comme si", cette année je vais essayer la prise photo et passer les résultats en vidéoprojection pour qu'on puisse décoder ensemble les mots sur grand écran et que les élèves viennent expliciter au tableau leurs découvertes).

    *Dans une version "améliorée", possibilité de rajouter des photos en miniature de moments marquants des périodes dans les objets à retrouver ou de mettre directement des objets " d'époque".

    *Amélioration 2: laisser une boîte dans le coin Histoire en "trace visuelle" avec un morceau déterré.
    Il y a les objets de fouille et des bonhommes LEGO pour représenter les archéologues.

    *Autre amélioration (de Nathoune):
    Pour les objets, je plastifie des morceaux de squelette et je ne mets que quelques membres. A eux grâce à leur dessin de retrouver ce que c'est. Je place dans d'autres boites des morceaux d'un vase (que je brise moi-même) et qu'ils doivent reconstruire et dessiner.

      

    Les docs p20/21 du dossier Histoire d'Hachette:

    Archéologie en classe

    page 20

     

    Archéologie en classe
    page 21

     

    Astuce 2:

    Pour le carroyage (délimitation en forme de carreau d'un espace de fouille à l'aide de corde pour spécifier plus précisément le lieu d'une découverte), idée trouvée dans un livre de jeunesse:
    prendre une feuille A4, évider le centre.
    A l'aide de spaghettis (crus ;)), placer un carroyage dans l'espace vide (les spaghettis sont collés sur les bords).
    Numéroter et lettrer le carroyage (A4, B1, comme à la bataille navale).
    Placer le carroyage sur un espace comportant quelques objets (pièces de monnaie, ...) et faire repérer les endroits de découverte par une référence (A4, B1,...).
    Pour rendre l'activité encore plus intéressante, placer sur l'espace à carroyer des objets qui montrent l'intérêt d'un carroyage (image représentant, par exemple, des parties d'un animal, sous forme d'un domino ou d'un puzzle, la première partie étant en A1, la seconde partie à de grandes chances d'être dans les environs donc les archéologues pourront concentrer leurs efforts sur les zones limitrophes pour trouver les "restes" de l'animal). Et replacer cela dans le contexte d'une grande zone de fouille en taille réelle et l'intérêt pour les archéologues de ne pas fouiller " au hasard".




    Astuce 3:

    Pour montrer les strates et que plus un objet est enfoui profondément, plus (généralement) il est ancien, prendre un récipient transparent (style vase en plastique ou bocal).
    Choisir plusieurs couches de sable, terre de couleurs différentes et remplir le récipient (avec un entonnoir, c'est plus pratique) devant les enfants.
    "Perdre" un objet au milieu de la première couche et un autre dans la dernière en "théâtralisant" la chose (autour du thème de la perte d'un objet puis de la perte d'un autre objet au même endroit quelque temps après (choisir un temps long,quelques centaines d'année par exemple, est plus facile à mon sens pour comprendre quel est l'objet le plus ancien)).
    Faire expliquer quel objet est le plus ancien et quel objet sera découvert en premier par les archéologues (en récupérant les objets en transvasant / tamisant le sable du récipient).

    Astuce 4:

    Quelques vidéos de l'INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives):


     

    visite virtuelle d'un lieu de fouille archéologique en 360°: ici



    diagnostique d'un chantier de fouilles: ici  

     

      

    Autres articles d'Histoire: 

     affichage frise chronologique

     et pour sourire frise chronologique Tux

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    25 commentaires
  • Epaves de corsaires 

      

    Epaves de corsaires

    Un site d'archéologie sous-marine du ministère de la Culture qui présente l'étude d'épaves de navires corsaires dans la baie de Saint-Malo aux pieds des écueils de la Natière.

    Intéressant pour le voir le travail d'archéologie sous-marine mais aussi pour l'étude des navires corsaires présentés. Un travail remarquable de reconstitution 3D a été notamment effectué autour de la Dauphine, frégate de 1704.

      

    Epaves de corsaires

    Présentation des étapes du travail d'archéologie

     

    Epaves de corsaires

    Localisation sur plan des objets trouvés (pour montrer un des intérêts du carroyage)

     

    Reconstitution 3D de la Dauphine

     

    Epaves de corsaires

    Espace jeux et activités

     

    Epaves de corsaires

    Epaves de corsaires

     

    Activité intéressante: reconstituer à l'aide d'images et de légendes les étapes du travail de l'archéologue sous-marin

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique