• En classe, l'école des petits

    En classe, l'école des petits

     

    Ce tableau de 1889 est un "modèle" de l'instruction républicaine et de la méritocratie.

    Henri Jules Jean Geoffroy se verra par ailleurs confier en 1893 la commande par le ministère de l'éducation nationale de 5 tableaux, chacun devant « perpétuer le souvenir de la vie scolaire à cette époque ». Idéal donc pour étudier la vision officielle de l'école à cette époque avec nos élèves (ce sujet étant en lien avec le thème 1 des nouveaux programmes en Histoire pour les CM2).

     

     

    Une analyse très éclairante ici:

    https://www.histoire-image.org/etudes/modele-instruction-republicaine

     

    Extraits:

    "Au premier plan, se détache un élève debout, qui retourne s’asseoir. Il nous fait face, mais ne nous regarde pas, absorbé qu’il est dans sa lecture : l’espace clos où il évolue, tout entier consacré à l’étude, est celui de l’application et de la concentration, et la distraction n’y a pas sa place."

    "Peintre assez reconnu à l’époque, Geoffroy célèbre ici l’école de la République, ses progrès et les effets bénéfiques de l’instruction qu’elle dispense. Comme nombre de ses œuvres, cette toile vise un large public, entre autres ceux qui, nombreux en 1889, ne l’ont pas fréquentée. Le réalisme du trait permet une précision et une objectivité rendues nécessaires par cette fonction d’information. Montrant l’espace réservé, stable et rassurant de la classe, ainsi que des élèves bien traités, sages et épanouis, ce tableau s’adresse aux parents de France, dont tous les enfants doivent être dans une salle de classe telle que celle-ci. L’étude est préférable à la déscolarisation et au travail « salarié »."

     

    Les 5 tableaux commandés par le ministère de l'éducation nationale sous la troisième république sont les suivants :

     

    En classe, l'école des petits

    Une leçon de dessin à l’école primaire représente une innovation de l’école républicaine : l’enseignement artistique par l’apprentissage d’une activité manuelle. L’éveil à la création - ici, le dessin et la sculpture - se réalise dans une classe pourvue de matériels où règne sérieux, concentration, ordre, autour d’un maître attentif, passeur d’un savoir.

     

    En classe, l'école des petits

    Une classe primaire en Bretagne  s’intéresse à la scolarisation des jeunes filles et à la politique régionale scolaire, indissociable de la notion de patrie comme de sa vocation à réduire l’inégalité sociale. L’école s’adapte aux convenances locales, se plie aux traditions. Cette souplesse est perceptible dans les plis des robes, la coiffe bretonne ou le sabot en bois.

     

    En classe, l'école des petits

    Une classe franco-arabe à Tlemcen  souligne l’importance portée à l’instruction publique indigène par l’État colonial. Située dans une médersa algérienne où Geoffroy s’est rendu, le sujet transcrit l’enseignement hybride arabe français dans le respect des croyances et des traditions. Les enfants sont donc assis « à l’orientale », sur des tapis, vêtus des habits traditionnels devant un maître autochtone.

     

    En classe, l'école des petits

    L’École maternelle  représente le premier contact des très jeunes enfants avec la maison d'éducation, au moment de la journée où ils retournent dans le monde environnant. L’introduction de la propreté est abordée par le lavabo et le rituel du lavage des mains, à laquelle la lumière fait écho. Les enfants baignent dans le bien-être, entourés des maîtresses rigoureuses et attentionnées.

     

    En classe, l'école des petits

    École professionnelle à Dellys, travail du fer  témoigne de l’enseignement technique des jeunes hommes européens et algériens, mais aussi de leur devenir. La formation d’apprentis sert au besoin de main d’œuvre inhérent au développement de l'industrie.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Carte Hda Max Zorn

    Up: ajout d'une carte Hda et de vidéos

    Carte Hda Max Zorn

     

    Toutes les œuvres d’art qui vont suivre sont réalisées uniquement avec du ruban adhésif d’emballage marron et un scalpel.

    Max Zorn est un artiste hollandais, adepte du street art dans les rues d'Amsterdam et d'ailleurs. 

    Il ne voulait pas utiliser classiquement les murs ou le sol pour y déposer son travail. Il choisit d’utiliser les lampes des rues comme des galeries urbaines.

    Il utilise ainsi des surfaces vitrées ou lumineuses pour y poser ses œuvres et ainsi les faire mieux ressortir.

     

    Carte Hda Max Zorn

     

    Je vous conseille de regarder les courtes vidéos ci-dessous très efficaces et bien rythmées.

     

    Autre petit avantage pour ceux qui font un abécédaire d'artistes: le Z de Zorn peut être précieux ;)

     

     

     

    Max Zorn

    Max Zorn

     

    Max Zorn

    Max Zorn

    Max Zorn

     

    Carte Hda Max Zorn

     

    Carte Hda Monet

    La carte interactive de 83 Mo  (format Word, avec diaporamas intégrés): cliquez ici

     

    La version PDF (très légère mais uniquement pour diffusion papier, sans le caractère interactif):  Télécharger « Max Zorn - Copie.pdf »

     

     

    Les 4 vidéos de la carte sont également disponibles ci-dessous:

     

     

     

     

     

     Merci à mon papa pour cette découverte ;)

     

     

    Carte de ressentis (qui complète chacune de mes cartes): ici

    L'annuaire de recensement: + de 2500 liens. 

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    18 commentaires
  • B.O. Hda

    B.O. Hda

    Paru au B.O. le 9 juillet 2015. Applicable dès la rentrée 2015.

    Le parcours d'éducation artistique et culturelle: cliquez ici

    Le guide pour la mise en œuvre: cliquez ici

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    12 commentaires
  • L'atelier des photographes

     

    Les rencontres internationales d’Arles, un des plus grands festivals au monde consacré à la photo propose une nouvelle plateforme en ligne de ressources et d’éducation à la photographie.

    Cet outil d’éducation à l’image est gratuit. Pour avoir accès aux fiches ateliers il faudra simplement s’inscrire en ligne.

     

    Le site: cliquez ici

     

    Atelier arles

     

    L’atelier vous invite à découvrir 20 images de 20 photographes. Une mosaïque d’images dans laquelle vous allez pouvoir pénétrer d’un simple clic. Derrière chacune d’entre elles, vous allez pouvoir découvrir l’auteur et son intention artistique. Biographie, interview, analyse de l’œuvre et de l’image présentée, liens et compléments multimédias. Une mine.

     

    Martin Parr Arles

     

    Au delà de cette première approche, l’atelier des photographes propose également et c’est sans doute le plus intéressant une série d’ateliers pratiques à utiliser avec des élèves. Une partie destinée aux animateurs et éducateurs proposant des séances d’ateliers thématiques à animer et à personnaliser en fonction des objectifs et des groupes dans le temps scolaire et au dehors.

    Pour chaque photographie, pour chaque auteur, plusieurs ateliers sont proposés qui croisent différentes disciplines : écriture, arts plastiques, pratique photographique, lecture… La plupart des séquences sont d’une durée de 30mn. Elles peuvent aussi être utilisées pour construire un parcours.

     

    Ateliers Arles Parr

     

    Le festival d’Arles organise à l’occasion du lancement de cette nouvelle plateforme un  jeu-concours national.

    Pour participer, il faut réaliser l’un des ateliers proposés par l’atelier des photographes et faire parvenir par mail une photographie de la réalisation.

     

    Article tiré du site Les outils Tice

    (info trouvée grâce à la page Facebook de TUIC Primaire)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique