• Carte Hda Mucha

    Carte Hda Mucha

    Carte Hda Mucha

     

    Carte Hda Monet

    La carte interactive de 59 Mo (format Word, avec vidéo intégrée): cliquez ici

     

    La version PDF (très légère mais uniquement pour diffusion papier, sans le caractère interactif): Télécharger « Mucha.pdf »

     

     

    Le diaporama est également disponible ci-dessous:

     

     

     

     

    Carte de ressentis (qui complète chacune de mes cartes): ici

    L'annuaire de recensement: + de 2500 liens.

     

    Quelques infos utiles pour le maître:

    Alphonse Mucha est né en 1860 et est mort à Prague en 1939 (à 78 ans). C'est un affichiste, illustrateur, graphiste, peintre, architecte d'intérieur et décorateur tchèque, fer-de-lance du style Art nouveau.

    Seul artiste disponible chez son imprimeur quand Sarah Bernhardt le sollicite le 24 décembre 1894 pour réaliser l'affiche publicitaire de Gismonda, la pièce qu'elle doit jouer au Théâtre de la Renaissance, Mucha relève le défi et dès le matin du 1er janvier 1895, Paris se couvre de grandes affiches qui ont un si vif succès que des amateurs n'hésitent pas à les découper. Après cette réussite, Sarah Bernhardt l'engage pour un contrat de six ans. Son style délié lui vaut une certaine notoriété. Il réalise notamment Lorenzaccio, La Dame aux camélias (1896), Hamlet et Médée (1898).

    Dans le diaporama de la carte Hda, on voit notamment des illustrations publicitaires, des panneaux réalisés pour le pavillon de la Bosnie-Herzégovine lors de l'exposition universelle de Paris en 1900, des croquis de bijoux (réalisés la plupart par Fouquet dont il dessinera les plans d'une boutique) et des esquisses d'ustensiles culinaires.

    En 1901, Mucha conçoit la bijouterie Fouquet au 6, de la rue Royale (la boutique fut démontée en 1923 et est aujourd'hui présentée reconstituée au musée Carnavalet).

    Dès ses débuts à Paris, Mucha photographie ses modèles. Il se constitue ainsi un important catalogue qu'il utilise ensuite pour réaliser ses illustrations. Ce travail sur photo explique la ressemblance de certains de ses dessins bien qu'ils aient été réalisés à plusieurs années d'intervalle. Son catalogue photographique constitue par ailleurs un intéressant témoignage sur les femmes de son époque.

    L’idée qui le taraude depuis des années de réaliser vingt toiles monumentales pour illustrer l’histoire et l’essor des Slaves depuis les festivités de la Saint-Guy à Rujana jusqu’à la libération du peuple slave, va peu à peu prendre corps.

    Après une période de négociations et de présentation du projet, l’homme d'affaires fortuné américain Charles R. Crane met à sa disposition les fonds nécessaires à leur exécution, et Mucha à son retour en Bohême réalise en dix ans ce qu’il considérait comme son œuvre majeure, L'Épopée slave.

    Lorsque la Tchécoslovaquie obtient son indépendance après la Première Guerre mondiale, il conçoit les nouveaux timbres-poste (dont la première émission du Château de Prague), billets de banque et autres documents officiels pour la nouvelle nation.

    Il meurt à Prague le 14 juillet 1939 d'une pneumonie à l'âge de 78 ans, quelques jours après avoir été interrogé par la Gestapo qui s'intéresse à lui du fait de son appartenance à la franc-maçonnerie. Son corps est jeté à la fosse commune. Une plaque commémorative lui est dédiée au cimetière des Grands Hommes de Prague.

     

    « Carte Hda Dawn Ng (2)Mise à jour Hda »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :